Chaudière à gaz à deux phases

Les chaudières à deux phases à haute efficacité sont réputées réduire les coûts de gaz et d'électricité en partie grâce à leur moteur c. c. sans balais à vitesse variable.  Les chaudières à gaz à deux phases sont simplement des chaudières à gaz qui comportent des soupapes à gaz à deux étapes qui fonctionnent suivant deux débits calorifiques nominaux distincts. Dans une stratégie type de régulation, le système répond à une demande de chaleur par un taux d'allumage faible et, si la demande n'est pas satisfaite dans des délais prédéterminés, la soupape à gaz augmente ce taux. Une logique de commande détermine le temps de retard entre le taux faible et le taux élevé en fonction d'un certain nombre de conditions système. Le taux d'allumage faible peut se situer entre à 50 et 75 % du taux d'allumage élevé (p. ex., 20 000 — 40 000 Btu/h ou 50 000 — 75 00 Btu/h).

Les fabricants allèguent que ce système, combiné à un ventilateur à vitesse variable, améliorera le confort, réduira le bruit et diminuera les coûts d'exploitation. On s'attendait à ce que le moteur de ventilateur c. c. sans balais (c'est-à-dire à commutation électronique) entraîne des économies d'électricité et que la conversion au gaz donne lieu à une plus grande efficacité. Dans ce projet, on souhaitait utiliser le CCTR pour déterminer la « véritable » performance d'un système à deux phases, comparativement à celle d'un système à une seule phase afin de mieux informer les Canadiens, les services publics et les entrepreneurs en CVCA.   Il ne s'agissait pas simplement d'établir les avantages potentiels sur le plan du confort et de la consommation énergétique mais aussi d'identifier la source des économies réalisées (p. ex., efficacité améliorée, moteurs c. c. sans balais, etc.).

Rapport : Terminé.

Date de modification :